membership

Les messages de Danielle Schirmer

La recherche 3.0 en lumière à la JS2017 du Réseau-1!

À tous nos membres chercheurs, cliniciens-praticiens, gestionnaires et patients-partenaires :

Nous sommes heureux de vous communiquer, en avant-première, des nouvelles de notre Journée scientifique 2017. Celle-ci aura pour thème la recherche 3.0 : la recherche collaborative, axée sur la pratique et sur le contexte réel, qui entraîne des bénéfices pour les patients et qui considère la recherche comme un moteur d’innovation.

Cette année, nous avons décidé de vous offrir un programme pratico-pratique grâce des ateliers qui mettra en scène des méthodes et approches de la recherche 3.0. En incorporant vos rétroactions des années précédentes, il y aura beaucoup d’activités de réseautage interdisciplinaire.

Un programme préliminaire sera disponible dans le courant du mois de mars.

Le RRAPPL McGill sera l’hôte de l’événement. Préparez-vous à élargir ensemble les horizons de la recherche 3.0!

 

Image McGillDate : le vendredi 16 juin 2017
Lieu : pavillon McIntyre, Université McGill, 3655, promenade Sir-William-Osler, Montréal (Québec) H3G 1Y6
Programme et inscriptions : à venir

 



Appel spécial à projets OUVERT!

L’appel spécial à projets sur l’outil d’autoévaluation du Centre de médecine de famille est maintenant ouvert!

Les détails de l’appel sont disponible ici.

Date limite pour le dépôt des demandes : 15 mars 2017

Pour toute question concernant l’outil d’autoévaluation, la vision du Centre de médecine de famille ou la réalité des UMF/GMF-U, veuillez communiquer avec Maxine Dumas-Pilon, M.D., CCMF, Présidente du CQMF, au : (514) 345-3511, poste 5773 ou .

Pour toute question concernant les détails de l’appel, veuillez communiquer avec Danielle Schirmer, coordonnatrice au sein du Réseau-1 Québec au : 450-463-1835 poste 61507 ou



Consultation sur la Stratégie québécoise de la recherche et de l’innovation

Le 15 décembre dernier, le R1Q a participé à une réunion de consultation sur l’élaboration de la Stratégie québécoise de la recherche et de l’innovation, à l’invitation de la ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation, Mme Dominique Anglade. Les directeurs et directrices des réseaux de recherche du Fonds de recherche du Québec – Santé (FRQS) y étaient, dont Jeannie Haggerty à titre de directrice adjointe du R1Q.

Voici la proposition que nous avons présentée à la ministre. Nos principaux messages étaient les suivants :

  • Le Québec a développé, et développe encore, de très nombreuses innovations, notamment pour la recherche en première ligne axée sur le patient.
  • Par contre, l’implantation et la diffusion de ces innovations n’ont pas été suffisamment accompagnées et les innovations manquent parfois de sens pour les premiers utilisateurs que sont les praticiens.
  • La stratégie nationale d’innovation requiert donc un effort substantiel (sous la forme de ressources réservées) pour accompagner les changements en contexte réel de pratique.
  • La stratégie nationale doit se préoccuper du soutien au développement d’une culture de l’innovation, plus sensible aux besoins des divers utilisateurs de connaissances et à la mise en œuvre durable des connaissances, en faisant appel à des disciplines qui vont au-delà des méthodes classiques de recherche en santé (ex. : la gestion, le marketing, etc.).

Notre proposition sur l’importance d’une culture de recherche axée sur les pratiques et de l’accompagnement dans l’implantation des innovations a été très bien reçue. La ministre semble s’intéresser à une stratégie qui donnera des leviers importants au lieu d’un saupoudrage de ressources, notamment autour des thèmes de l’intersectorialité ainsi que de l’impact social de la recherche.

Voici les idées qui ont été répétées souvent par les directeurs présents ou qui semblaient susciter l’intérêt de la ministre :

  • Création de pôles d’excellence. Attirer des cerveaux.
  • Recrutement et maintien de la relève en recherche – particulièrement pour les chercheurs en milieu de carrière et les chercheurs cliniciens.
  • Développement d’un lien plus fort avec les cliniciens et le réseau de la santé (arrimage avec le MSSS).
  • Cellules souches – apparemment une force au Québec grâce à des leaders historiques, mais dernièrement dépassée par Toronto à cause des investissements en infrastructures.

Plusieurs ont fait mention de la nouvelle réalité « affaires » en recherche et du besoin de savoir-faire pour mobiliser des ressources dans ce contexte.

La ministre devrait lancer la stratégie nationale d’ici la fin du printemps.



Invitation: Formation sur les Fondements de la recherche axée sur le patient

Le programme de développement des compétences en recherche axée sur le patient (RAP) développé avec les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) offre à ses participants, qu’ils soient chercheurs, patients partenaires, proches aidants, étudiants, décideurs, professionnels de la santé et des services sociaux, ou intervenants communautaires, l’occasion de parfaire leur compréhension et leurs connaissances de la RAP et de ses fondements.

Pour cette première phase, l’Unité de SOUTIEN SRAP – Québec et Réseau-1 Québec invitent gracieusement les participants des régions où se tiendront les formations soit dans un premier temps à Montréal, et ensuite à Québec et à Sherbrooke.

Cette formation, dispensée en français pour la première fois par une équipe du Québec, est offerte à tous ceux et celles qui travaillent et collaborent en RAP ou qui planifient de l’intégrer à leurs travaux. Nous encourageons notamment la participation des équipes de recherche et des tandems patients-chercheurs. De plus, les participants concernés pourront obtenir des crédits de formation continue.

Quand? les 23 et 24 février 2017

Où? CLSC des Faubourgs 1705, rue de la Visitation Montréal (Québec) H2L 3C3, salle 104

Pour vous inscrire : http://reseau1quebec.ca/wp-content/uploads/2017/01/Fiche_inscription_curriculum-commun_23-24février2017.pdf

Pour plus de renseignements : http://reseau1quebec.ca/wp-content/uploads/2017/01/Curriculum-commun_INVITATION_23-24février2017.pdf



Annonce des lauréats de l’appel à projets Réseau-1 Québec 2016-17

Félicitations aux lauréats de l’appel à projets 2016-17 :

Irina Kudrina et Michael Dworkind, RRAPPL Université McGill : TRAnsitional Structured chronic pain program for adolescents and young adults.

Isabel Rodrigues, Marie Authier et Jeannie Haggerty, RRAPPL Université de Montréal : L’accessibilité aux soins de première ligne dans les cliniques universitaires : qu’en pensent les patients à l’aube de changement majeur dans le réseau?

Janusz Kaczorowski et Mark-Andrew Stefan, RRAPPL Université de Montréal : Readiness Assessment of implementing the Cardiovascular Health Awareness Program in subsidized social housing in Quebec.

Lara Maillet et France Desjardins, RRAPPL Université de Sherbrooke : La recherche par l’action : mise en œuvre d’interventions de proximité intégrées de première ligne en contexte multiculturel.

Les projets ont été choisis principalement sur la base de leur capacité à améliorer la pratique clinique en première ligne dans l’intérêt des patients. Le comité de sélection était formé de 11 chercheurs, cliniciens, décideurs, patients-partenaires et experts en mise en œuvre et en application de connaissances. Le comité était coprésidé par Yves Couturier, Ph. D., directeur scientifique du R1Q, et Pasquale Roberge, Ph. D., chercheuse expérimentée en soins et services de première ligne.

Nous tenons à remercier toutes les équipes qui ont participé!



Réflexions de Jeannie Haggerty en ce moment important de transition et d’évaluation pour le R1Q

Le passage de la direction scientifique à Yves Couturier le 1er novembre et le dépôt au FRQS du rapport à mi-parcours le 17 novembre me donnent l’occasion de réfléchir sur les premières années du Réseau-1 Québec (R1Q). J’ai eu le privilège d’être directrice scientifique du R1Q depuis 2013 et de chapeauter son développement depuis l’automne 2011.

Je suis très fière de notre croissance et de tout ce que nous avons accompli ensemble! Un réseau dépend ultimement de la volonté de ses membres de donner librement de leur temps et de leur expertise pour le bien commun. Je tiens à reconnaître la générosité et l’excellence du travail des membres fondateurs, des responsables des fonctions, des comités de travail (par ex. comités recherche, DMÉ, journée scientifique) et autres. Nous en sommes tous très reconnaissants! Je dois souligner la compétence et l’efficacité de notre équipe opérationnelle – Mmes Shandi Miller et Danielle Schirmer –, un facteur essentiel au succès du réseau, sans aucun doute. Merci beaucoup!

La fonction de leadership n’a pas toujours été facile; elle a exigé des compétences et des connaissances qui sont loin de ma formation comme chercheure. J’ai beaucoup été soutenue par mes interactions régulières avec d’autres leaders dans le domaine des soins de première ligne; je salue ces leaders formidables et dévoués. Je veux reconnaître l’apport du comité de direction du R1Q. Nous pouvons tous tirer fierté de sa sagesse collective.

Nous sommes maintenant un réseau diversifié de plus de 500 membres représentant une première ligne élargie. Nos activités démontrent une belle confiance et une complicité interinstitutionnelle et interdisciplinaire entre nos partenaires et nos réseaux de recherche axée sur les pratiques de première ligne (RRAPPL). Nos chercheurs ont réussi à l’échelle canadienne dans les concours de financement de la Stratégie de recherche axée sur le patient (SRAP) et figurent parmi les leaders au sein de l’Unité SOUTIEN SRAP-Québec. Nous avons osé changer la culture de recherche pour être près des cliniques et à l’écoute des patients.

Mais il y a encore du chemin à faire. Nous sommes en réflexion sur les meilleures façons de transformer les soins de première ligne par un partenariat étroit entre les chercheurs, les cliniciens, les gestionnaires et les patients. Nous reconnaissons aussi que nous devons répondre de façon plus dynamique aux besoins de nos membres. Les faits saillants de notre évaluation à mi-parcours et les nouvelles directions qui en découlent pour le réseau seront présentés par Yves Couturier lors du webinaire mensuel du R1Q qui se tiendra le 13 janvier 2017.

J’espère rester proche et continuer à contribuer à la prochaine étape de croissance du R1Q. Je vous encourage fortement à apporter votre soutien et vos bonnes idées pour que nous puissions réussir encore mieux. Demandez-nous comment vous pouvez vous impliquer davantage : .

Bonne continuité à tous et à toutes!

Jeannie Haggerty
Directrice scientifique sortante



Ateliers de formation sur la recherche axée sur le patient à venir en 2017!

Les Instituts de recherche en santé du Canada ont tenu un atelier de formation des formateurs dans le cadre du programme d’enseignement de base de la Stratégie de recherche axée sur le patient (SRAP) du 13 au 16 septembre 2016 à Ottawa. Des représentants des Unités SOUTIEN provinciales et des Réseaux thématiques de la SRAP y étaient, dont le Réseau pancanadien de la SRAP sur les innovations en soins de santé de première ligne et intégrés (ISSPLI), auquel appartient le Réseau-1 Québec.

Ce fut un honneur et un réel bonheur de représenter le Réseau-1 Québec lors de cet atelier. Cette formation entre également dans le cadre de mon nouveau mandat de coresponsable de la fonction transversale du partenariat avec les patients et les cliniciens au sein du Réseau-1 Québec. Nous étions vingt-cinq représentants de partout au Canada, dont Marie-Pierre Gagnon (Unité SOUTIEN SRAP-Québec) et moi-même pour représenter le Québec.

L’objectif de cet atelier est de créer à l’échelle du Canada un groupe de formateurs qui mettra à l’essai la première version de ce programme. Nous, formateurs ayant participé, avons pour mandat de donner deux séances de formation dans les prochains mois, d’une durée de 2,5 jours chacune, auprès de deux groupes comprenant des patients, des chercheurs, des professionnels de la santé et des décideurs.

Ici et maintenant, nous sommes en mode organisation. Une rencontre est prévue fin novembre 2016 entre l’Unité SOUTIEN SRAP-Québec et le Réseau-1 afin de collaborer pour vous proposer cette formation dans le courant de l’année 2017. Nous attendons le matériel en version française, qui devrait nous être livré avant le temps des fêtes : un cadeau de Noël très attendu.

Nous vous aviserons ensuite des avancées. Si vous avez des questions au sujet des ateliers à venir, n’hésitez pas à nous contacter : .

Béatrice Débarges, coresponsable de la fonction transversale du partenariat avec les patients et les cliniciens au sein du Réseau-1 Québec



Appel à candidatures : coresponsables des soins cliniques pour le R1Q au sein du Réseau ISSPLI de la SRAP

Le Réseau-1 est à la recherche de deux cliniciens membres pour agir à titre de coresponsables des soins cliniques au sein du du Réseau pancanadien de la SRAP sur les innovations en soins de santé de première ligne et intégrés (ISSPLI). Le Réseau-1 est le membre québécois du Réseau ISSPLI, un réseau de réseaux provinciaux qui favorise une alliance entre la recherche, la pratique et les politiques pour élaborer, évaluer et porter à grande échelle de nouvelles approches pour la prestation de services intégrés.

Connaissez-vous quelqu’un? Merci de faire circuler cet appel dans vos réseaux!



Résultats du sondage auprès des membres

Voici les principaux éléments qui sont ressortis du sondage distribué en juillet 2016 aux membres du Réseau-1.

Globalement, les membres ont exprimé leur satisfaction quant à leurs expériences avec le Réseau-1. Ils perçoivent une mission et des objectifs stratégiques clairs et de la transparence dans les processus décisionnels. Il existe des possibilités d’amélioration dont l’équipe du Réseau-1 commence déjà à prendre conscience, tel qu’indiqué ci-bas.

Webinaires

Les membres apprécient particulièrement la pertinence du contenu des webinaires, qu’ils souhaitent voir influencer davantage leurs pratiques et leurs recherches. Le Réseau-1 est en train de réfléchir à une formule qui renforcera l’impact des webinaires et compte aussi inclure dans ses futurs webinaires les thèmes suggérés par les membres.

Journées scientifiques

Les membres sont satisfaits de la pertinence du contenu abordé lors des journées scientifiques et du réseautage qui y a lieu. Ils remarquent que les journées s’améliorent d’année en année. D’ailleurs, ils souhaitent voir encore plus d’occasions de réseautage et aussi un plus grand impact sur leurs pratiques et leurs recherches. Vu ces informations, le Réseau-1 envisage d’inclure plus de réseautage et d’éléments à fort impact lors de sa prochaine journée scientifique le vendredi 16 juin 2017 à Montréal.

Communication

Le bulletin mensuel est l’outil de communication préféré des membres, suivi du site Web. Presque tous nos membres (98 %) reçoivent le bulletin mensuel. Selon MailChimp (la plateforme utilisé pour gérer notre bulletin), nos campagnes courriel ont un meilleur rendement que les campagnes courriel en général et que celles du monde de la santé en moyenne.

Maillage des membres

Les réponses des membres font ressortir le fait que le Réseau-1 permet aux membres de rencontrer des acteurs de différentes professions et institutions partout au Québec et d’échanger avec eux. Les membres souhaitent que le Réseau-1 accroisse les occasions de réseautage et de collaboration approfondie.

Merci!

L’équipe du Réseau-1 souhaite sincèrement remercier ses membres, dont la participation permet de continuer à construire ensemble une première ligne forte et apprenante au Québec.

Pour toute suggestion, n’hésitez pas à nous contacter.



Résumé des faits saillants de l’atelier du Réseau CMDO

Du 13 au 14 septembre avait lieu à Bromont un premier atelier interactif du Réseau de recherche en santé cardiométabolique, diabète et obésité (CMDO), qui souhaitait « mobiliser les expertises, consolider les acquis et agir pour promouvoir les saines habitudes de vie dans le système de santé au Québec ». L’atelier réunissait une quarantaine d’experts québécois et des décideurs impliqués dans la promotion des saines habitudes. Le Réseau-1 Québec comptait parmi les invités.

Les présentations et les échanges ont été l’occasion de tracer un portrait global des données probantes et présenter certaines interventions locales qui soutiennent l’amélioration des habitudes de vie, et exposer les grandes orientations au Ministère de la santé et des services sociaux et à l’INESSS. Tel que discuté, bien que certaines interventions aient démontré leur efficacité, les participants s’entendent qu’il faille poursuivre les travaux de recherche pour mieux comprendre quels facteurs précisément agissent sur l’amélioration des habitudes de vie. Des efforts de vulgarisation scientifique auprès de la population en général, des professionnelles de la santé et des gouvernements sont également souhaitables.

Les possibilités de collaborations entre le CMDO et le Réseau-1 sont à explorer. La promotion des saines habitudes de vie en première ligne pour prévenir et gérer les maladies cardiométaboliques, par la production et la mise en application des connaissances pourrait faire l’objet de projets conjoints entre les deux réseaux.

Les présentations, les faits saillants et un document synthèse des discussions sont disponibles sur le site web du CMDO.

Blogue soumis par Magali Girard, Ph.D., Centre de recherche du CHUM et membre du Réseau-1.





Nous joindre

Université de Sherbrooke, Campus de Longueuil
150 Place Charles-Le Moyne, bureau 12723
Longueuil (Québec) J4K 0A8
info@reseau1quebec.ca



Abonnez-vous à notre bulletin électronique