Slider

Autochtonie urbaine et maladies chroniques : preuve de concept pour une communauté apprenante en soins primaires

Projet lauréat de l’appel à projets de développement  2020-2021.

Responsables

RRAPPL impliqué : RRAPPL Université de Sherbrooke

Résumé : Les autochtones vivant en milieu urbain (hors communauté) sont nombreux au Québec. Le nombre estimé est de 68 000. Ils sont majoritairement âgés de moins de 35 ans et viennent en ville pour étudier ou pour travailler. Les autochtones sont plus à risque de souffrir de maladies chroniques que les allochtones et celles-ci se présentent plus tôt. Bien qu’ils aient accès aux soins offerts dans le réseau de la santé québécois, ceux-ci ne sont pas culturellement appropriés et ils y sont confrontés au racisme. Nous désirons co-construire avec eux un modèle de soins culturellement sécuritaire qui pourront leur être offerts.

Résultats

  • À venir.


1144 Membres

Chercheurs, cliniciens-praticiens, décideurs, gestionnaires, patients-proches aidants, étudiants, résidents...

Abonnez-vous à notre bulletin électronique