membership

Autochtonie urbaine et maladies chroniques : preuve de concept pour une communauté apprenante en soins primaires

Projet lauréat de l’appel à projets de développement  2020-2021.

Responsables

RRAPPL impliqué : RRAPPL Université de Sherbrooke

Contexte : Selon le recensement de 2016 de Statistiques Canada, il y a environ 6 500 Autochtones, dont 1760 membres des Premières Nations, qui vivent dans la région du Saguenay. La plupart sont issues des communautés innues et atikamekw. Le tiers alterne entre la ville et la communauté et la majorité vient pour les études ou le travail. En contexte pandémique COVID-19, il est possible de croire que les enjeux et leurs besoins sont encore plus grands. La réponse aux besoins se traduit par le fait de mieux comprendre les préoccupations, les services disponibles et les écarts de services perçus par les Autochtones.

Objectifs :

  • Décrire les besoins des membres autochtones vivant en milieu urbain en contexte pandémique COVID-19
  • Prioriser les besoins pouvant être répondus par les représentants du Centre d’amitié autochtone du Saguenay en partenariat avec les représentants du CIUSSS du Saguenay Lac-St-Jean
  • Élaborer des stratégies et offres de services qui pourraient mieux répondre aux besoins des membres autochtones vivant en milieu urbain en contexte pandémique COVID-19

Méthodologie : Cette recherche participative qualitative descriptive a été réalisée par le biais de cercles de partage, une méthodologie fondée sur les principes culturels autochtones où tous se rassemblent et discutent d’un sujet. Les cercles de partage ont permis de recueillir les idées et suggestions des Autochtones vivant en milieu urbain, en regard des quatre sphères de la santé de la culture autochtone soit : spirituelle, mentale, physique et émotionnelle. Ainsi, cinq rencontres de coconstruction ont eu lieu soit: trois en présence et deux avec une plateforme numérique afin de respecter les consignes sanitaires. Enfin, un sondage web a été mis en ligne où les participants ont pu établir l’ordre de priorité concernant la mise sur pied des services souhaités.

Résultats : Au terme de la collecte des données et des analyses de celles-ci, il a été possible pour l’équipe d’établir les besoins qui doivent être comblés par une offre de services appropriée. Parmi les éléments ayant été mentionnés par les participants, on note entres autres un service d’accompagnement avec interprète lors de visites à l’hôpital, des ateliers en ligne sur des thèmes variés en lien avec la culture autochtone et pour se divertir, un shapituan et un lieu de rassemblement en milieu naturel ainsi que la distribution de paniers alimentaires. Comme nous étions dans un processus de transfert intégré des connaissances, les données étaient remises au Centre d’amitié leur permettant de mettre en place des services en temps réel.



1348 Membres

Chercheurs, cliniciens-praticiens, décideurs, gestionnaires, patients-proches aidants, étudiants, résidents...

Subscribe to our newsletter