membership

Améliorer le soutien à l’allaitement par un modèle intégré de prestation de services : projet novateur en collaboration interprofessionnelle

Projet lauréat de l’appel à projets de développement  2018-2019.

Responsables

RRAPPL principal d’attache : RRAPPL Université de Montréal – RRSPUM

L’allaitement maternel offre de nombreux bienfaits tant pour les bébés que pour les mères et n’a plus besoin de faire ses preuves comme mode idéal d’alimentation. Au cours de la dernière décennie, des progrès ont été réalisés, les taux d’initiation et d’allaitement à la sortie de l’hôpital ainsi que la durée de l’allaitement suivent une tendance à la hausse. Le Québec accuse toutefois un retard par rapport aux autres provinces canadiennes en matière d’allaitement exclusif. Alors que les données sur l’allaitement exclusif des bébés Lavallois à la sortie de l’hôpital, sont stables et se situent à 61% en 2016, la proportion d’allaitement exclusif diminue de façon soutenue soit de 49% à 2 mois et 37% à 4 mois. Les différentes réformes du réseau de la santé québécois ont réduit les durées de séjour en centre hospitalier ainsi que les interventions réalisées auprès des mères en période postnatale. Le suivi médical quant à lui est variable et peut se faire entre 2 et 8 semaines. Un bris dans la continuité du soutien à l’allaitement et la survenu d’une difficulté crée une situation propice à l’abandon à l’allaitement. Les revues systématiques ont démontré que les différentes interventions de support et d’enseignement en allaitement augmentent les taux d’initiation à l’allaitement et sa durée. Suite à ces constats, il nous apparaît important et pertinent dans le cadre d’un projet pilote de proposer une nouvelle intervention interdisciplinaire, favorisant un suivi conjoint médecin et infirmière clinicienne, en pré et en post natal en compagnie d’une infirmière formée en allaitement afin d’améliorer la qualité du soin. Le mode de soutien sera personnalisé, adapté aux différentes cultures et aux moyens technologiques utilisés par les nouvelles familles. Seront attendus un rehaussement des pratiques infirmières et médicales en allaitement maternel et une amélioration du taux d’initiation et de durée de l’allaitement, auprès des mères suivies au GMF-U du Marigot.



1352 Membres

Chercheurs, cliniciens-praticiens, décideurs, gestionnaires, patients-proches aidants, étudiants, résidents...

Subscribe to our newsletter