Archives du mot-clé Réseau-1 Québec

Un mot de bienvenue : nouvelle directrice du RRAPPL de McGill

Nous souhaitons la bienvenue à Machelle Wilchesky, qui assumera le rôle de directrice du RRAPPL de McGill à partir du 1er juillet 2024.

Machelle Wilchesky est professeure adjointe au département de médecine familiale et à la division de médecine gériatrique de l’Université McGill, et chercheur au Centre d’épidémiologie clinique de l’Institut Lady Davis pour la recherche médicale (Hôpital général juif). En tant que directrice du Centre de recherche sur le vieillissement Donald Berman Maimonides, elle a mis en place un programme de recherche indépendant axé sur l’amélioration des soins primaires dispensés aux personnes âgées vulnérables atteintes de démence dans les établissements de soins de longue durée.

La professeure Wilchesky est membre actif du Réseau canadien d’essais en soins primaires (CPCTN) où elle a collaboré à CanTreatCOVID, CanTreatResp, AIM-Viral et PREPARED. Avant d’être nommée directrice scientifique, elle siégeait au conseil consultatif du RRAAPL de McGill depuis 2022. Nous lui souhaitons beaucoup de succès dans ses nouvelles fonctions et sommes heureux de poursuivre nos collaborations avec elle.



Bilan d’une carrière accompli : Un mot de remerciement et réflexion avec Dre Jeannie Haggerty

Dre Jeannie Haggerty est professeure titulaire au département de médecine familiale de l’université McGill, et titulaire de la chaire de recherche McGill en médecine familiale et communautaire, basée au centre de recherche de l’hôpital St Mary. Elle a été la directrice scientifique fondatrice du Réseau-1 Québec et la directrice du RRAPPL de McGill.

Après une longue carrière en recherche sur les soins primaires, elle amorce un retrait progressif pour prendre sa retraite à l’été 2025. Nous avons discuté de sa carrière et de son rôle indispensable au Réseau-1.


  • Parlez-moi un peu de votre carrière et de la place du Réseau-1 dans celle-ci.

Formée en épidémiologie, j’ai eu mon baptême en médecine de famille comme coordonnatrice d’un projet du Département de Médecine familiale de l’Université McGill pour établir un nouveau programme de résidence en Médecine familiale et communautaire au Costa Rica. J’ai toujours été très attirée par l’idée de créer un réseau de recherche basé sur la pratique.

Ma recherche porte sur l’accessibilité et la continuité des soins en première ligne. Ma carrière académique a commencé à l’Université de Montréal en médecine familiale et par la suite à l’Université de Sherbrooke où j’ai été titulaire d’une chaire de recherche du Canada avant que McGill me propose une chaire de recherche en médecine familiale et communautaire à Saint-Mary—là où la médecine familiale a commencé pour moi.

Depuis environ 2011, les chercheurs en médecine familiale songeaient à un réseau de recherche en soins de première ligne pour nous permettre de collaborer davantage. Bien que nous ayons commencé avec des plans modestes, il y avait un fort intérêt de la part du ministère de la Santé et des services sociaux à combiner notre initiative avec la Stratégie de recherche axée sur le patient (SRAP) provincial. On a visé un réseau de connaissances pour réduire l’écart entre la recherche et la pratique.

Un groupe de 25 à 30 personnes se réunissait presque toutes les deux semaines pendant des mois pour définir le pourquoi et le comment de notre réseau. Nous avons donc obtenu un financement pour devenir un réseau thématique du FRQS, en juillet 2013.

Pour bâtir le réseau, nous avons développé et fédéré des réseaux de recherche axée sur les pratiques de la première ligne (RRAPPL) dans tous les départements de médecine familiale et médecine d’urgence du Québec. Dès le début, nous avons planifié que R1Q soit un réseau de connaissances qui réduise l’écart entre la recherche et la pratique.

  • Quel défi avez-vous rencontré en tant que directrice du Réseau-1?

Le plus grand défi était de tout commencer de zéro. Nous n’avions aucune structure. Nous avons donc dû créer la structure de gouvernance et la charte et embaucher de nouvelles personnes. C’était une entreprise énorme. Nous avions tant à construire. J’ai suivi des cours sur la gouvernance et j’ai essayé d’appliquer les meilleures pratiques. C’était une courbe d’apprentissage très rapide.

  • Quelle a été une réussite?

Une de notre plus grande réussite a été de défendre le rôle des patients partenaires dès le début. Les patients partenaires ont toujours eu une place d’influence à chaque niveau de notre réseau. Le SRAP a représenté un grand changement culturel pour la recherche et nous étions en avance de cette vague. Ce n’était pas toujours facile, mais cela nous a permis d’effectuer ce travail de manière très significative.

  • Comment avez-vous changé ou influencé Réseau-1?

Je dirais que tout le travail initial pour construire le réseau et ses structures, telles que la gouvernance et la charte, a été accompli. Il y a bien sûr eu des changements au fil des ans, mais ces structures sont restées assez stables.

  • Avez-vous été surpris par quelque chose de Réseau-1?

Oui, l’image de marque du Réseau-1. Nous avons commencé par organiser un concours pour trouver un nom du réseau et nous avons reçu des propositions très drôles et très longues qui n’ont pas fonctionné. Puis nous avons choisi Réseau-1 et c’est resté depuis 10 ans. C’est une bonne surprise.

  • Surtout, que ferez-vous maintenant avec tout votre temps libre?

En ce moment, je m’intéresse beaucoup à l’entrepreneuriat social. J’explore la possibilité de transformer l’un de mes derniers projets de recherche en un modèle d’entrepreneuriat social pour améliorer l’accès et la continuité des soins.


Dre Haggerty a joué un rôle indispensable à notre développement et a grandement contribué à notre succès. Nous la remercions pour son travail au sein du RRAPPL de McGill et du Réseau-1. Dre Machelle Wilchesky remplacera Dre Haggerty en juillet 2024 comme directrice du RRAPPL de McGill.



Les femmes dans les soins primaires : célébrons leur contribution à la première ligne


À l’occasion de la Journée internationale des femmes, nous célébrons la force et les contributions inestimables des femmes dans tous les domaines de la santé, dont la première ligne. Les femmes y jouent un rôle prédominant et représentent 70 % du personnel de santé de première ligne.

Au sein de notre réseau, cette contribution est particulièrement remarquable. En effet, pas moins de 80 % des projets financés par Réseau-1 sont menés par des femmes, soit en tant que responsables de recherche, soit comme responsables cliniciennes, ou occupant les deux rôles simultanément. Plus de 70 % de nos membres chercheurs et chercheuses et de nos membres cliniciens-praticiens et cliniciennes-praticiennes sont des femmes, ainsi que plus de la moitié des membres cliniciens-chercheurs et cliniciennes-chercheuses. Ces chiffres témoignent non seulement de la présence des femmes en première ligne, mais également de leur leadership et de leur expertise au sein de notre organisation.

Comme l’a dit Catherine Hudon, directrice scientifique par intérim, « [l]es femmes sont au cœur de l’innovation et du progrès dans la recherche de première ligne. Que ce soit en tant que chercheuses, cliniciennes ou gestionnaires, elles apportent une diversité de perspectives et d’expertises qui sont essentielles pour répondre aux besoins variés de nos communautés. Leur engagement et leur expertise sont des piliers essentiels de notre réseau, et nous sommes honorés de leur rendre hommage ».


Pour mettre en lumière certaines des nombreuses contributions des femmes en première ligne, voici une petite sélection de projets de recherche en cours financés par Réseau-1.

Impact of a Pan-Canadian CQI Cohort Program on Advanced Access to Support Primary Healthcare Clinics est un projet mené par Mylaine Breton et Isabelle Gaboury en tant que chercheuses principales. Il consiste à analyser et à mettre en œuvre une cohorte pancanadienne d’amélioration continue de la qualité afin de déployer le modèle Accès Adapté (AA), l’un des modèles les plus recommandés pour améliorer l’accès aux soins de santé primaires en temps opportun. L’équipe de recherche a d’ailleurs récemment publié ce protocole sur le projet.

Un adjoint médical intelligent (AMI) accessible à la clientèle de première ligne depuis le dossier médical électronique est un projet mené par Marie-Pierre Gagnon en tant que chercheuse principale. Ce projet évalue la convivialité et l’acceptabilité de l’implantation d’un nouvel « adjoint médical intelligent » (AMI) auprès des médecins de famille, des membres d’équipes interdisciplinaires et des usagers en première ligne.

La participation des patient(e)s en recherche en première ligne : Un projet d’innovation technologique visant à faciliter le préconsentement à la recherche est mené par Magaly Brodeur et Marie-Ève Poitras. Ce projet vise à développer un module de communication automatisé intégré au dossier médical électronique (DMÉ), permettant d’obtenir le préconsentement à la recherche des usagers en soins primaires.

PREVANTO (PREVenir l’ANémie chez les TOut-petits) : Étude d’implantation d’une grille de dépistage de la carence en fer, avec ou sans anémie, chez des enfants vulnérables de 0 à 5 ans est mené par Patricia Li et Josiane Cyr en tant que chercheuses principales. Ce projet a évalué la faisabilité et l’acceptabilité de la mise en œuvre d’une nouvelle pratique lors des visites de routine de soins primaires ou de vaccination en CLSC pour les enfants de 12 mois. Elles souhaitent identifier et traiter rapidement la carence en fer avec ou sans anémie chez les enfants à risque, en particulier dans les populations à faible statut socioéconomique ou immigrantes/réfugiées.

Orientation directe de patients orphelins avec plaintes musculosquelettiques de la première ligne à la physiothérapie est mené par Valérie Charbonneau et Isabel Rodrigues. Ce projet propose une nouvelle trajectoire de soins pour améliorer l’accès aux soins des usagers « orphelins » (sans médecin de famille) souffrant de plaintes musculosquelettiques, en recommandant une orientation directe vers un-e physiothérapeute plutôt que vers un médecin. Il a été pensé et créé par une équipe de clinicien-ne-s.



Nouvelles du R1Q : Départ des collègues et ouverture de poste

Cher-e-s membres,

C’est avec nostalgie que nous annonçons le départ de Tarek Bouhali, directeur, stratégie et opérations, et de Danielle Schirmer, responsable, recherche et communications, qui ont décidé de relever de nouveaux défis. Tarek avait quitté son poste au printemps dernier et consacrait une journée par semaine au Réseau-1 depuis, et Danielle a terminé ses fonctions à la fin novembre.

Nous tenons à exprimer notre sincère gratitude pour leur travail et leurs précieuses contributions à la croissance et au succès de notre réseau. Leur professionnalisme, leur dévouement et leur expertise ont joué un rôle essentiel dans la promotion de notre mission. Nous sommes convaincus que leurs compétences et leurs talents continueront de briller dans leurs nouvelles fonctions et nous leur souhaitons la meilleure des chances.

Nous amorçons donc un processus de recrutement pour le poste de coordonnatrice ou coordonnateur des opérations pour le Réseau-1 Québec (R1Q). L’offre d’emploi est maintenant disponible et nous encourageons les personnes qualifiées et intéressées à postuler.

Cordialement,
L’équipe de Réseau-1



Nouvelles du R1Q : Changement de direction du réseau

Cher-e-s membres,

Nous tenons à vous informer que Yves Couturier a décidé de terminer son mandat de directeur scientifique du Réseau-1 à partir du 21 novembre 2023.

Depuis le début de son mandat en novembre 2016, Yves a mis de l’avant une approche collaborative au profit du développement du Réseau-1 qui compte maintenant 1,321 membres, tout en prônant des valeurs d’excellence et d’égalité des expertises. Nous le remercions chaleureusement pour son engagement et ses importantes contributions. Un message de remerciement officiel de la part du comité de direction suivra prochainement.

Catherine Hudon, directrice scientifique adjointe de 2017 jusqu’à ce jour, a été nommée par le comité de direction à titre de directrice scientifique par intérim. Elle travaillera en étroite collaboration avec le comité de direction pour proposer une nouvelle orientation stratégique et assurer une suite positive pour le Réseau-1.

La vision est de bien positionner le Réseau-1 dans son environnement par rapport aux enjeux émergeants, et de jouer un rôle indispensable et complémentaire aux différents partenaires au profit de l’avancement et de la mobilisation des connaissances, de l’innovation, et du développement des capacités en première ligne au Québec.

Cordialement,
L’équipe de Réseau-1



Invitation du MSSS : webinaire sur la pratique de la médecine de famille au Québec – perspectives d’avenir

Logo du ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec

Dans le cadre de la série de webinaires sur la pratique de la médecine de famille « LES RENDEZ-VOUS DE LA MÉDECINE DE FAMILLE », le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) vous invite à participer au webinaire suivant :

« La pratique de la médecine de famille au Québec – Perspectives d’avenir »

lundi 18 septembre 2023 à 19h00

Ce rendez-vous de 90 minutes vous permettra d’apprendre davantage sur les perspectives de carrière en médecine de famille. Cette réunion interactive sera un moment idéal pour aborder les PEM (plans d’effectifs médicaux), les PREM (plans régionaux d’effectifs médicaux) ainsi que les AMP (activités médicales particulières) et d’échanger avec plusieurs partenaires. 

Cette série de webinaires est destinée particulièrement aux étudiant-e-s précliniques et aux externes en médecine

Pour vous inscrire >>

Pour plus d’informations >>



Félicitations aux lauréats et lauréates du concours pour la meilleure présentation par affiche au colloque du Comité de la relève en RAP

Félicitations aux lauréats et lauréates du concours pour la meilleure présentation par affiche qui a eu lieu lors du colloque organisé par le Comité de la relève en RAP, La place des personnes apprenantes dans le système de santé apprenant : conditions de soutien à la réussite et à la coopération de la relève en recherche!

(cliquez sur les titres pour voir les affiches)

Présenté par le Comité de la relève en RAP, affilié au R1Q et à l’Unité de soutien SSA Québec, le colloque a eu lieu dans le cadre de la 90e édition du congrès de l’ACFAS.



Annonce importante

Cher-e-s membres,

Depuis plusieurs mois, les directions du Réseau-1 Québec (R1Q) et du Réseau de recherche en interventions en sciences infirmières du Québec (RRISIQ) ont travaillé à l’élaboration d’une demande commune pour financer un réseau conjoint dans le cadre du concours des réseaux thématiques du FRQS. Une annonce à cet effet vous a été communiquée au mois d’avril : Annonce importante: Création du Réseau SOIN.

Après d’amples discussions, il nous importe de vous annoncer que les deux réseaux sont arrivés à la conclusion de ne pas soumettre une demande conjointe. Une demande sera donc soumise sous le nom de Réseau SOIN pour constituer un réseau entièrement nouveau. Sa programmation sera donc nouvelle. Les activités et les infrastructures du R1Q demeureront indépendantes du Réseau SOIN. Néanmoins, des collaborations sur d’éventuelles thématiques particulières avec le nouveau réseau seront possibles.

De plus, le R1Q ne présentera pas une demande de financement dans le cadre de ce concours. Il poursuivra sa mission et explorera d’autres sources de financement pour assurer son développement.

Des membres de R1Q sont impliqués à titre personnel dans le Réseau SOIN. Voici une invitation à y devenir membre, si vous le souhaitez : Devenez membre du Réseau SOIN. Sa mission est la suivante: la mise en œuvre d’innovations pour améliorer la santé des patient-e-s, des proches aidant-e-s et des professionnel-le-s de la santé.

Sachez que vous pouvez adhérer au Réseau SOIN et demeurer membre du R1Q en même temps!

N’hésitez pas à communiquer avec nous si vous avez des questions.

Au plaisir,

Yves Couturier
Directeur scientifique du R1Q 



Bienvenue aux nouveaux membres!

Le R1Q souhaite la bienvenue aux 12 nouveaux et nouvelles membres qui se sont inscrit-e-s entre le 15 février et le 15 avril 2023, incluant ceux et celles qui participent au répertoire des membres.

N’oubliez pas de mettre à jour votre profil de membre en y ajoutant une photo de vous!

Émilie HudonJanny Mathieu
Eric BretonSarah Allard-Puscas
Solène LibierMetogara Mohamed Traore
Wood Guerlin TellusCarl Drouin
Gueu Sylvain DeliGenevieve Therrien
Marie-Philippe Tremblay

Au plaisir de collaborer avec vous,

L’équipe du Réseau-1 Québec



R1Q recrute une chargée ou un chargé de projets!

Bonjour, 

Le Réseau-1 Québec (R1Q) est à la recherche d’une chargée ou d’un chargé de projets. Avez-vous (ou connaissez-vous quelqu’un) avec de l’expérience en gestion de projets ou en animation / organisation d’évènements? Le R1Q peut devenir votre (son) équipe!

Le R1Q est une équipe apprenante, flexible et motivée qui garantit un environnement de travail sain basé sur le respect des valeurs de ses membres et veille au développement continu de leurs compétences. Un budget est réservé à la formation et à la protection de temps d’apprentissage des membres de l’équipe et l’horaire et le mode de travail, présentiel ou virtuel, sont adaptés pour chacun.

Postulez par le biais du service des ressources humaines de l’Université de Sherbrooke avant le 5 décembre 2022 à 16h ou faites circuler l’offre d’emploi dans vos réseaux!

Merci,
L’équipe du Réseau-1 Québec